Étude sur les associations entre la santé bucco-dentaire et l’adéquation aux recommandations du Programme National Nutrition Santé

Nutrients. 2018 10(5):e527

Andreeva VA, Kesse-Guyot E, Galan P, Feron G, Hercberg S, Hennequin M, Sulmont-Rossé C.

L’objectif de cette analyse était d’estimer l'association entre la santé bucco-dentaire, en termes de son impact sur la qualité de vie, et la qualité du régime alimentaire exprimée en termes d’adéquation aux recommandations nutritionnelles. 

Nous avons analysé les données transversales de l’e-cohorte française en population générale NutriNet-Santé (n = 18 263 adultes ; âge moyen = 56,5 ± 13,8 ans). La variable indépendante majeure, la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire, a été évaluée en 2016 grâce à l’échelle GOHAI (score maximum = 60). La variable dépendante principale, la qualité nutritionnelle du régime, a été évaluée grâce au score mPNNS-GS (score maximum = 13,5), mesurant l’adéquation aux recommandations nutritionnelles françaises et calculé à partir d’enquêtes alimentaires de 24 h. Des modèles de régression linéaire ont été réalisés. 

Le score moyen GOHAI était de 54,5 ± 4,3 et le score moyen de mPNNS-GS était de 7,7 ± 1,6. Parmi les participants âgés de 18 à 64 ans, ceux ayant un score GOHAI ≤ 50 (indiquant une mauvaise santé bucco-dentaire avec un impact néfaste sur la qualité de vie) étaient moins susceptibles d'adhérer aux recommandations nutritionnelles par rapport aux participants ayant un score GOHAI compris entre 57 et 60 (indiquant une bonne santé bucco-dentaire) (bêta = -0,18 ; IC à 95 % : - 0,26, -0,09 ; p <0,0001). Parmi les participants âgés de plus de 65 ans, ceux ayant un score GOHAI compris entre 51 et 56 (indiquant une santé bucco-dentaire moyenne avec un impact négatif sur la qualité de vie) étaient moins susceptibles d'adhérer aux recommandations nutritionnelles par rapport aux participants ayant un score GOHAI compris entre 57 et 60 (bêta = -0,23 ; IC à 95 % : -0,33, -0,13 ; p <0,0001). 

Ces résultats suggèrent des associations modestes et dépendantes de l'âge entre la santé bucco-dentaire, y compris la qualité de vie qui y est liée, et l’adéquation aux recommandations du PNNS chez les adultes français. Dans l’avenir, des recherches longitudinales avec des échantillons représentatifs et tenant compte de l’évolution de la qualité du régime seraient nécessaires.