Perception de différents logos nutritionnels en face avant des emballages en fonction des facteurs sociodémographiques, alimentaires et du mode de vie dans une population française : étude transversale parmi les participants de l’étude de cohorte NutriNet

BMJ Open. 2017 7(6):e016108

Julia C, Péneau S, Buscail C, Gonzalez R, Touvier M, Hercberg S, Kesse-Guyot E.

Objectif : Quatre formats de logos nutritionnels en face avant des emballages (FOP) ont fait l’objet de débat en France : le Nutriscore (ou logo nutritionnel 5-couleurs développé par une équipe de recherche publique), le SENS (soutenu par les distributeurs), le « Multiple Traffic Lights » (MTL, actuellement utilisé au Royaume-Uni) et une version modifiée des apports de référence (mARs, soutenu par l’industrie). Notre objectif était d’étudier la perception de ces logos en fonction des facteurs sociodémographiques, alimentaires et du mode de vie.

Design : étude transversale, cohorte française basée sur internet.

Résultat principal mesuré : perception des logos en FOP.

Participants : Les participants de la cohorte NutriNet-Santé ont reçu un questionnaire spécifique portant sur leur perception des 4 formats de logos identifiés. Les données sociodémographiques, du mode de vie et alimentaires (3 enregistrements alimentaires de 24 h) ont été collectées via des questionnaires auto-administrés. Des groupements de participant en fonction de la perception des logos ont été identifiés en utilisant une analyse en correspondances multiples suivie d’une procédure de regroupement hiérarchique. Les facteurs sociodémographiques, du mode de vie et alimentaires associés avec les groupements ont été explorés par régression logistique multinomiale multivariée. Toutes les analyses ont été pondérées selon les données de recensement françaises de 2009.

Parmi les 21702 sujets de l’étude, le Nutriscore a reçu le nombre le plus important de réponses favorables concernant les dimensions de perception favorable par les participants, suivi par le MTL et le SENS. Les 5 groupements identifiés étaient caractérisés par une préférence marquée pour le Nutriscore (groupement 1, 43,2 % des participants, brut n=9399), MTL (groupement 2, 27,3 %, brut n=6163), SENS (groupement 3, 17,05 %, brut n=3546), mRIs (groupement 4, 7,31 %, brut n=1632) et aucun des logos présentés (groupement 5, 5,10 %, brut n=965). Le groupement 1 (Nutriscore) était associé à une plus faible adhérence aux recommandations nutritionnelles, tandis que le cluster 2 (MTL) était associé à un âge plus jeune et à un niveau d’éducation plus élevé.

Le Nutriscore apparait avoir un large soutien dans la population et en particulier chez les sujets avec une plus faible adhérence aux recommandations nutritionnelles.