Associations entre passage à la retraite et modifications des apports alimentaires chez des adultes français (étude de cohorte NutriNet-Santé)

Int J Behav Nutr Phys Act. 2017 14(1):71

Si Hassen W, Castetbon K, Lelièvre E, Lampuré A, Hercberg S, Méjean C.

Quelques études se sont intéressées à l’influence de la retraite sur les comportements alimentaires. L’objectif de notre étude était d’examiner les associations entre le passage à la retraite et les modifications des apports alimentaires chez des adultes français, en particulier en fonction de la retraite du conjoint et des revenus à l’inclusion.
 
Cette étude prospective a été menée sur 577 participants français de la cohorte NutriNet-Santé qui ont été retraités sur une période de suivi de 5 ans (2009-2014 ou 2010-2015). A l’inclusion et chaque année, les apports alimentaires ont été estimés avec des enregistrements de 24 h. Les mesures répétées des apports alimentaires ont été analysées avec des modèles mixtes ajustés sur l’énergie, l’effet aléatoire du temps et de la période (avant ou après la retraite) afin d’évaluer les modifications post-retraite pour chaque sexe.
 
Après la retraite, les apports en acides gras saturés et en sel augmentaient pour les deux sexes. Chez les femmes, des changements spécifiques ont été observés : diminution du score d’adéquation aux recommandations et des apports en fruits, protéines et vitamines ; augmentation des apports en produits sucrés-salés. Chez les hommes avec les plus faibles revenus à l’inclusion, des changements spécifiques en apports étaient associés à la retraite tels qu’une diminution des apports en produits laitiers et une augmentation des apports en lipides.
 
Le passage à la retraite était associé avec des apports alimentaires moins favorables à la santé. Ces résultats pourraient aider à définir des interventions au cours de cette période de vie vulnérable.